Les cercueils suspendus de Sagada

Si vous vous rendez aux Philippines, rendez vous à Sagada, le village des cercueils suspendus. La bas, quand une personne meurt, elle est placée sur une chaise mortuaire devant la porte de sa maison. Un cercueil vide est placé dans une grotte ou sur la paroi de rochers escarpés. Plus tard le corps est mis en bière par les jeunes gens de Sagada. On explique cette coutume par le fait que les gens de Sagada n’aiment pas être enterrés sans vent et sans soleil et par la crainte d’être mangé par des animaux sauvages. Les habitants de cette province de montagne ont un grand respect pour l’esprit de leurs ancêtres. A présent seul les plus anciens membres de la tribu ont le privilège d’être placés dans un « hanging coffin ».

On enterre les autres au cimetière du village. Les tombes sont peintes en blanc et bien entretenues, certaines portent la date de 1833. Le monument aux morts, blanc lui aussi, garde la mémoire des hommes morts pendant la guerre du Pacifique et aussi celle de Corée. Outre les grottes à cercueils, il en existe aussi une très belle, la Sumaging Cave, qu’on visite avec un guide si l’on ne veut pas se perdre. Beaucoup de montées et de descentes, beaucoup d’eau, et au plafond des milliers de chauve-souris parmi les stalactites, stalagmites et autres fistules ou macaroni au bout desquels perlent des gouttes d’eau. Elles ne se gênent pas pour vous envoyer leurs déjections.

A Sagada il y a beaucoup à voir, une église catholique, un marché animé le samedi, des cascades, des rizières en terrasse, des hôtels et des restaurants comme dans tout lieu plus ou moins touristique. Le samedi, jour de marché, les Ifugaos sortent de leurs villages en costume local, c’est à dire pour les hommes un simple pagne, les femmes étant elles un peu plus habillées de costumes colorés.

La pratique funéraire des cercueils suspendus n’est pas propre à Sagada et aux Philippines puisqu’elle se retrouve également en Indonésie et en Chine. La coutume prendrait son origine du peuple Bo du sud de la Chine.

Publicités
Comments
2 Responses to “Les cercueils suspendus de Sagada”
  1. madlayama dit :

    je voudrais en savoir plus sur les coutume du peuple Bo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :