Fedor Emelianenko combat libre spécialité sambo

Fedor Emelianenko est un pratiquant russe de sambo et de combat libre. Il été plusieurs fois champion du monde de Sambo, tout en ayant commencé en parallèle sa carrière professionnelle de MMA en 2000. Il est considéré par la plupart des observateurs comme le meilleur pratiquant poids lourds de combat libre du début des années 2000, avec des victoires sur des combattants de haut niveau comme Antonio Rodrigo Nogueira, Semmy Schilt et Mirko Filipović. Il a remporté de nombreux tournois, notamment le Grand Prix du Pride 2004 et quatre Championnats du monde de sambo (2002, 2005, 2007 et 2008). Il a remporté la ceinture de champion poids lourds du Pride FC le 16 mars 2003 et l’a défendu victorieusement à trois reprises, jusqu’à la disparition de l’organisation japonaise en 2007. Emelianenko a remporté 32 combats, contre 2 défaites (dont 1 par arrêt de l’arbitre pour coupure accidentelle) et 1 no-contest.

Il est né en 1976 à Roubijne, dans l’oblast de Louhansk, en Ukraine. Sa mère, Olga Fedorovna est institutrice. Son père, Vladimir Alexandrovitch est ouvrier dans une entreprise de gaz-électricité. Fedor est le deuxième enfant de la famille. Il a une sœur, Marina, et deux frères Aleksander (né en 1981) et Ivan (né en 1988). En 1978, sa famille déménage à Stary Oskol, dans l’oblast de Belgorod, en Russie[3].

Aleksander Emelianenko

Sa passion pour le combat lui fait choisir la self-défense et le judo. Il débutera sa formation avec Gavrilov V.I. et la poursuivra l’année suivante sous la tutelle de Vronov V.M. Il finit sa scolarité en 1991 et intègre un lycée professionnel. La fin de sa formation en 1994 est récompensée par le diplôme rouge. De 1995 à 1997, il effectue son service militaire et intègre une section réservée aux sportifs. Il se marie en 1999, sa femme se nomme Oksana. Sa fille Macha naît la même année[3].

1997 : il obtient un master de sport, spécialité sambo (à Saint-Pétersbourg). Deux mois plus tard, il gagne un tournoi international de judo à Koursk et obtient le master de sport spécialité judo.

1998 : Fedor Emelianenko obtient un titre master de sport international spécialité sambo, se classe premier dans un tournoi international de classe A, au sein de l’équipe moscovite. Toujours en 1998, il devient le recordman russe au nombre de médailles et obtient le bronze au Tournoi national de judo organisé à Kstovo, ainsi qu’une autre médaille de bronze aux Championnats russes de sambo à Kaliningrad. Plus tard, il devient champion poids lourds et médaille d’argent toutes catégories dans un tournoi inter-armées.

1999 : il gagne le tournoi international de sambo à Moscou et décroche la médaille de bronze classe A par équipes (Moscou, Sofia). Fedor Emelianenko obtient même la première place à Istanbul dans un tournoi international par équipes.

2000 : Fedor s’entraîne sous la tutelle de Michkov A.V. et commence à étudier sérieusement les techniques de poings. Toujours en 2000, il obtient la troisième place dans un tournoi national de Sambo. Il participe à un tournoi Kings of Kings 2000 au sein de la RINGS, et se montre à son avantage. Emelianenko se bat contre Tsuyoshi Kohsaka et perd après 17 secondes, mais la défaite reste controversée : elle est due à une coupure accidentelle par un coup de coude illégal de son adversaire. Les coups de coude sont illégaux à RINGS si le combattant ne porte pas de protège-coude. Comme Kohsaka n’en portait pas, le match devait normalement se terminer par un No Contest selon les règles. Mais vu que c’était un match de tournoi, il était impératif d’avoir un gagnant. Emelianenko n’était pas autorisé à continuer de combattre à cause de son saignement suite au coup de coude et par conséquent, Kohsaka était déclaré vainqueur.

2001 : Fedor devient champion du monde catégorie poids-lourds de la Rings.

2002 : Fedor devient champion du monde toutes catégories de la Rings et participe au Pride. En Grèce, à Salonique, il remporte le Tournoi russe de sambo-combat, catégorie poids-lourds. Il est nommé capitaine de l’équipe qui remportera la première place. À Panama, il arrache le titre de champion du monde en sambo-combat toutes catégories.

2003 : après avoir battu Semmy Schilt (Pays-Bas) et Heath Herring (États-Unis), Fedor réussit à vaincre Antonio Rodrigo Nogueira (Brésil), obtenant ainsi la ceinture poids-lourd du Pride.

* Contre Nogueira

La même année, il bat Gary Goodridge (Canada) et Kazuyuki Fujita (Japon).

2004 : lors du Pride Grand Prix heavyweight, il défait successivement, Mark Coleman (États-Unis), Kevin Randleman (États-Unis), Naoya Ogawa (Japon) et se retrouve en finale face à Antonio Rodrigo Nogueira. Le combat se solde par un no contest suite à une coupure accidentelle dans le premier round. Le match est rejoué le 31 décembre lors du Pride Shockwave. Il remporte le match à la décision unanime des juges.

2005 : Fedor bat Tsuyoshi Kohsaka, sur arrêt du médecin.

Le 28 août, Fedor bat Mirko « Cro Cop » Filipović (Croatie) sur décision.

Le 31 décembre, il affronte Zuluzinho et le met KO en 26 secondes après un véritable déluge de coups de poing qui fait s’effondrer Zuluzinho au sol à deux reprises.

* Contre Zuluzinho

2006 : Après une période de longs mois sans combat pour soigner les vieilles blessures qu’il traînait (notamment à la main), Fedor fait face au vétéran Mark Coleman durant le Pride Real Deal organisé aux États-Unis, à Las Vegas. C’est le premier événement du Pride, qui est présenté ailleurs qu’au Japon. Fedor contrôle tout le match et remporte la victoire dans le second round par soumission sur clé de bras.

*Contre Coleman

* 31 décembre : il bat Mark Hunt (un des plus gros puncheurs au monde et probablement le plus gros encaisseur du monde des arts martiaux et des sports de combat et ancien champion du K1) par une kimura au premier round, même si Mark Hunt a failli gagner le combat après avoir mis Fedor au sol et tenté une kimura au début du round. Cependant, après le match, Fedor a dit que cette clé ne représentait aucun danger pour lui, étant donné que jamais personne ne l’a soumis de cette manière, pas même à l’entraînement.

*Contre Mark Hunt

2007 :

* 14 avril : il affronte Matt «The Law» Lindland au Bodog Fight organisé a Saint-Pétersbourg, en présence de Jean-Claude Van Damme et du président russe Vladimir Poutine, lui-même pratiquant de sambo. Fedor contrôle le match en mettant au sol le médaillé d’argent en lutte gréco-romaine aux Jeux Olympiques et remporte la victoire par soumission sur clé de bras en moins de trois minutes au premier round.

* Contre Matt Lindland

* Octobre : il annonce l’échec de ses négociations avec l’UFC et signe finalement un contrat important avec l’organisation M-1 Global, liée à son manager, qui va entrer en collaboration avec d’autres fédérations dans le monde pour produire de grands événements de MMA.
* Novembre : il est une nouvelle fois vainqueur des championnats de sambo-combat à Prague, catégorie lourd.
* 31 décembre : pour le New Year Event, il affronte Hong-Man Choi et gagne par soumission avec un juji gatame.

* Contre Hong-Man Choi

2008

* Suite à l’échec de ses négociations avec l’UFC, l’année 2007 n’a pas vu Fedor se confronter aux meilleurs poids-lourds en MMA.
* 19 juillet : Fedor a affronté Tim Sylvia (ex-champion poids-lourds de l’UFC) au cours de l’évènement « Affliction: Banned », à Anaheim en Californie, battant Sylvia par soumission en 36 s. Il est ainsi devenu le nouveau champion du monde des poids-lourds de la WAMMA (World Alliance of Mixed Martial Arts).

* Contre Tim Sylvia

2009

* 24 janvier : Fedor affronte Andrei Arlovski lors de l’évènement « Affliction : Day Of Reckoning », et le met KO en 3min14, il conserve ainsi la ceinture de champion du monde des poids-lourds de la WAMMA (World Alliance of Mixed Martial Arts).

* Fedor Emelianenko contre Andrei Arlovski

* 2 Août : Fedor signe un contrat de plusieurs combats avec Strikeforce. Suite à un échec de négociation avec l’UFC principalement dû à un refus d’octroyer la co-promotion à M-1 Global.
* 7 Novembre : A Chicago au Sears Center Arena lors du tournoi M-1 Global & Strikeforce, Fedor affronte l’Américain Brett Rogers et le met KO au 2e round.

2010

* Fedor perd son combat contre Fabricio Werdum lors de l’évènement Strikeforce : Fedor vs Werdum, le 26 juin 2010. Après que Fedor ait connecté 3 crochets gauche, Werdum tombe sur son dos et place un étranglement en triangle combiné à une clefs de bras issu des techniques jiu-jitsu brésilien. Soumis, Fedor tape et concède sa première défaite dans un combat, son autre défaite étant due à un arrêt de l’arbitre sur blessure.

* Fabricio Werdum contre Fedor Emelianenko

2011

* Fedor Emelianenko, sous contrat avec l’organisation Strikeforce, participera à partir de février à un tournoi l’opposant aux meilleurs poids-lourds de la catégorie. Ce dernier commencera le 12 février 2011, avec un combat contre Antonio Silva.

Comments
3 Responses to “Fedor Emelianenko combat libre spécialité sambo”
Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] avons déjà publié un article sur Fedor Emelianenko, voici une vidéo montrant la manière dont il […]

  2. […] membres du corps. Il a, à ce jour, remporté des victoires sur de grands noms du MMA comme Fedor Emelianenko, Andrei Arlovski ou encore Ricco […]

  3. […] n’a de ce fait jamais perdu par soumission. Le 26 Juin 2010, il est le premier à soumettre Fedor Emelianenko et ainsi le premier à lui concéder une défaite “officielle”. Depuis cette victoire, […]



Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :